Balotelli débarque à Nice

31 août 2016 0 Par SAMA

C’est fait : Mario Balotelli rejoint l’OGC Nice sous forme de transfert sans indemnité en provenance de Liverpool. Une bonne nouvelle pour lui, pour les deux clubs et pour les fans de football.

Cherchant à se relancer cet été après une année quasi blanche à l’AC Milan (notamment à cause de blessures), Mario Balotelli s’est engagé avec Nice ce 31 août. Cédé gratuitement par Liverpool car ne rentrant pas dans les plans de Jürgen Klopp, l’attaquant italien aura la lourde mission de faire oublier Hatem Ben Arfa à l’Allianz Riviera.Tweet du compte de Nice

Alors que cette opération fait partie des gros coups du mercato, on entend déjà les sceptiques, les donneurs de leçons, les prêcheurs de bonne morale. Les coincés de la passion footballistique. “Franchement, c’est un pari risqué”, “mais qui c’est aujourd’hui Balotelli ? Un clown”, “vous allez voir, il va détruire le vestiaire niçois, au propre comme au figuré”, “je ne lui donne pas un mois avant qu’il fasse une énorme connerie”.

Seulement 26 ans

Que les gens sont tristes et inconscients. Qui c’est, Mario Balotelli ? Sûrement l’Italien le plus doué de sa génération, peut-être un des dix meilleurs tireurs de coup-franc du monde et le plus grand talent (gâché pour l’instant, certes) offensif que l’Italie ait connu depuis 15 ans. Évidemment, on s’enflamme, on exagère, mais on a tellement envie d’y croire. Croire qu’un garçon ne rentrant pas dans le moule ultra aseptisé du football puisse réussir. Croire qu’un jeune ayant accumulé les bêtises mais n’ayant jamais dérapé lourdement prouve qu’il s’est assagi.

Certains l’ayant aimé ont fini par perdre patience de le voir éclore et confirmer au haut niveau, déçus. Pourtant, rien n’est terminé. Il n’a que 26 ans. Sur un geste technique, il peut mettre à terre n’importe quel défenseur. Avec une frappe bien placée, il est capable de laisser sur place les meilleurs portiers de Ligue 1. D’un geste fou, il peut lancer un partenaire vers le but.

Pari : il marquera plus de 15 buts

Si Liverpool est heureux de se débarrasser du joueur, Nice peut se réjouir. Dans son équipe jeune, tournée vers l’attaque et les contres rapides, Balotelli a le profil idéal. Et puis les défenses du championnat français risquent de moins bien lui résister que celles de Serie A. Nice tient donc son attaquant, qui sera épaulé par Pléa, et Balotelli a ce qu’il recherchait : un nouveau défi à sa mesure (et pas un enterrement définitif en Chine). En plus de la Ligue 1, il pourra montrer ses talents en Europa League, et, pourquoi pas, se distinguer aux yeux du nouveau sélectionneur italien Ventura.

En plus du joueur et des deux clubs, c’est le championnat de France qui, sans le vouloir, réalise un joli coup de pub. Un grand nom rejoint la Ligue 1, de ceux qui peuvent faire venir le public au stade, discuter dans les bars ou être la source de débats sans fin.  Bref, un des éléments qui fait vivre le football dans et hors des stades. Pour se mouiller et sous le coup de l’euphorie, on annonce qu’il marquera plus de 15 buts cette saison.

@nicolas_basse