Salim Dib (Canal +) : “La Serie A est sous-cotée”

Salim Dib (Canal +) : “La Serie A est sous-cotée”

20 janvier 2016 0 Par SAMA

Sans lui, il n’y aurait pas la rubrique “Version Originale” ni les séquences de Cazarre dans J+1. Depuis bientôt trois ans à Canal +, Salim Dib regarde des centaines de matchs pour dénicher LA petite phrase ou LA mimique qui feront rire les spectateurs. Le journaliste nous parle de son travail et de sa passion pour la Juventus.

Peux-tu te présenter ?

Julien Cazarre, pèle-mêle

J’ai 27 ans et après avoir fait des stages chez Foot 123 et à Canal +, je suis devenu journaliste pour la chaîne cryptée en tant qu’éditeur dans l’émission J+1 et Jour de Foot. Avec mon collègue Thomas Figueiredo, je prépare les résumés et je sélectionne les meilleurs moments des matchs ou des conférences de presse pour la séquence Version Originale et les séquences de Julien Cazarre. Pour cela, je regarde des heures et des heures de football, des matchs de Ligue 1 sans commentaires, avec seulement les pistes sonores d’ambiance.

Que représente le football pour toi ?

C’est ma vie depuis toujours. À 4, 5 ans je commençais à en parler à l’école, à 7,8 ans je regardais des matchs à la télévision et travailler dans l’univers du football a toujours été mon objectif. Quand j’étais au collège, j’étais ailier et je jouais beaucoup mais j’ai eu un problème au cartilage du genou et j’ai du arrêter.

Quel est ton club préféré ?

La Juventus ! Petit, c’est grâce à Zidane que j’ai découvert le club et cette mentalité si particulière qui fait la Vieille Dame. Je suis tombé amoureux de la Juve et de ses joueurs, notamment d’Alessandro Del Piero. J’ai aussi un faible pour le PSG depuis l’époque Benarbia.

Tu suis donc attentivement la Serie A ?

À partir du moment où j’ai aimé la Juventus j’ai dû m’intéresser au championnat, notamment parce que mon frère était fan de l’Inter de Ronaldo. Du coup, je surveillais les résultats de la Juventus et de l’Inter, l’ennemi intime, et comme Canal + diffusait quasiment tous les matchs de Serie A, je suivais le plus de matchs possible. Encore aujourd’hui j’essaie de voir les matchs des grosses équipes concurrentes de la Juventus comme Naples ou l’Inter. Et puis en Europe je suis pour les clubs Italiens, par fidélité au championnat.

Quel joueur et quel souvenir t’ont particulièrement marqué ?

Zidane et Del Piero, l’amour fou

Zidane, forcément, puisque c’est le premier à m’avoir fait aimer le football. Et puis après il y a eu Del Piero, leader technique incroyable, grand capitaine et l’âme du club. Comme souvenir je dirais la demi-finale retour de Ligue des Champions en 2003 Juventus-Real Madrid, avec Zidane qui revient à Turin et la Juventus qui se qualifie pour la finale. J’aimerais aussi mentionner Trezeguet qui a fait battre mon coeur à chacun de ses buts. Pas rapide, pas technique, juste l’art de l’avant centre, la connaissance intime de la surface de réparation.

Penses-tu que la Serie A est sous-estimée ?

Oui elle est sous-cotée ! On a banalisé ce championnat, les gens le regardent moins depuis la moitié des années 2000 et n’en parlent qu’à base d’idées reçues : le catenaccio, les simulations, l’ennui. Pourtant, depuis 2 ans, c’est un des championnats avec le plus de buts et de spectacle. C’est fou de se dire que certains pensent que le niveau est moins bon ou égal à celui de la Ligue 1… En Europe, tous les clubs Italiens se sont qualifiés pour le prochain tour, l’année dernière la Juventus était en finale de LDC et Naples et la Fiorentina en demies d’Europa League. Ce n’est pas rien !

Ranieri à Leicester

Pour être honnête, je pense que si la Premier League est le meilleur championnat au niveau des individualités, ils sont en retard dans tout ce qui est performance globale, technique et tactique. Ca s’est vue lors des matchs Manchester City-Juventus : la Juve n’a jamais été en danger et a contrôlé les rencontres de bout en bout. C’est pour ça que Leicester réalise une saison canon. Avec Ranieri, ils sont armés dans un championnat où les équipes sont très désorganisées.

Quel est ton souhait pour cette saison ?

Voir la Juventus remporter un cinquième scudetto consécutif et rejoindre dans l’histoire la Juve des années 1930 qui avait réalisé cet exploit. Je pense que la Roma et l’Inter ne vont pas tenir la distance et que Naples sera un peu trop juste. Et puis comme j’étais à Berlin l’année dernière pour la finale de Ligue des Champions perdue par la Juventus contre le Barça, j’aimerais voir la Vieille Dame remporter le trophée et, surtout, admirer Buffon soulever la coupe !

Gigi Buffon vous voit

@nicolas_basse